Skip to content

« Ferme les yeux et tu verras », de Marilyse Trécourt

  • Marilyse Trécourt, Ferme les yeux et tu verras, Ed. Eyrolles, 16€.

Chères lectrices et chers lecteurs, me voilà venir avec une nouvelle chronique “ouvrage à connaître”, avec en sujet ma dernière lecture en date : Ferme les yeux et tu verras, de Marilyse Trécourt.

L’autrice

Passionnée de psychologie et de relations sociales depuis toujours et après une carrière de vingt ans dans la communication, sa passion pour l’écriture prend le pas dans sa vie. Après s’être adonnée aux nouvelles, le genre du roman devient son nouvel exercice où émotions, magie et espoir d’une vie plus belle sont les maîtres mots. En parallèle, elle est coach professionnelle en Ikigaï et communication mais aussi animatrice d’ateliers, formatrice et conférencière. 

Le livre

Depuis plusieurs mois, et pour ma plus grande joie, je me suis inscrite sur un site qui me permet de recevoir de temps à autre des ouvrages de la part de maisons d’édition et de participer à des rencontres avec les auteurs et d’autres lecteurs. Ce sont des moments que je chérie tant ils sont riches en partages chaleureux, en découverte et en humanité… Ce sont mes petits moments à moi, où je profite de faire de nouvelles rencontres, de discuter littérature et aussi de profiter du buffet (bah oui, il ne faudrait pas se priver de vivre quand même!). Ces soirées rencontres sont toujours accompagnées de séances de dédicace, ce qui permet d’avoir un petit mot personnalisé dans notre ouvrage, et surtout d’avoir un échange privilégié avec l’auteur ! Et ça, j’adoooore ! 

C’est lors de l’une de ces occasions que j’ai eu le bonheur de rencontrer Marilyse Trécourt et de découvrir son tout dernier (et dixième!) roman paru début mars 2022. Il s’agit d’un roman initiatique où Emma, “mère de famille perfectionniste ascendant contrôlante, et fille d’empotés affectifs”, se réveille un beau matin ayant la faculté de lire dans les pensées des gens et des animaux… L’occasion pour elle de se rendre compte que ses proches ne lui disent pas toujours la vérité et d’être confrontée à ses zones d’ombre, ses démons, son passé et ses peurs… En somme, de grands bouleversements s’annoncent. C’est sans compter sur le grand humour de l’autrice, qui aborde des problématiques de vie auxquelles nous pouvons toutes et tous être confronté.es (sentiment d’abandon, difficulté de la parentalité, problématique de couple…), de manière légère et douce.

Lors de la fameuse rencontre avec l’auteur, je n’avais pas encore lu le roman. Pour autant, avec tout ce qui était dit pendant les discussions, j’ai vite compris que le personnage principal Emma était une grande sensible… Aussi, je n’ai pas pu m’empêcher de poser la question. Je rembobine la discussion pour vous :

Séléné : “Bonjour. Je n’ai pas eu l’occasion de lire le roman car je l’ai reçu seulement aujourd’hui, mais avec tout ce qu’il se dit ce soir, j’ai l’impression qu’Emma est une grande sensible, voire peut-être une personne hautement sensible, sans vouloir l’enfermer absolument dans une case. Est-ce qu’Emma ne serait pas de ces personnes qui refoulent à tout prix leurs émotions, leurs sentiments, qui se conforment à cette société hypo-sensible et qui finalement en souffre ? À travers ce nouveau don de télépathie, elle entame un cheminement vers la guérison de ses blessures, mais est-ce que cela ne lui permet pas aussi d’accepter au fur et à mesure ses émotions et sa grande sensibilité qu’elle avait auparavant “cadenassée”, afin d’aller vers son mieux être ?”
Marilyse Trécourt : “Exactement, c’est tout à fait ça ! Vous avez tout résumé ! (rires).” 
Petit souvenir de ma rencontre avec Marilyse Trécourt.

Il paraissait en effet évident qu’Emma était une grande sensible rien que dans la façon dont les lecteurs.trices et l’autrices en parlaient. Lors de ma lecture, je n’ai pas été étonné de voir que les émotions avaient une place prépondérante ni de lire à plusieurs reprises le mot “hypersensible” ou “hypersensibilité”… J’ai trouvé cela rigolo que comme par hasard, un des seuls livres que j’ai gagné pour participer à une rencontre littéraire (cela fonctionne sous forme de concours), soit lié à un personnage très sensible !!! La vie nous fait de drôles de cadeaux

Ce que j’ai beaucoup aimé dans Ferme les yeux et tu verras, c’est le fait que l’autrice y mêle ses talents d’écrivain avec ses conseils de coach. C’est un livre empreint de développement personnel, de conseils et d’outils pouvant aider quiconque souhaitant se libérer de ses croyances limitantes et de son passé, sans pour autant imposer aucun exercice. De simples graines sont semées dans nos esprits. Il évoque le cheminement d’une femme qui renoue avec son passé, qui renoue avec elle même et sa sensibilité.

Le titre Ferme les yeux et tu verras est un message qui dit de ralentir, de fermer les yeux, de respirer profondément et de regarder en soi afin d’avancer vers le mieux être. J’ai trouvé la dualité entre le don/malédiction de la télépathie intéressante et j’ai beaucoup aimé l’aspect “cachotier” de cet ouvrage. Il questionne le fait que l’on cache tous des choses aux autres, et surtout que l’on se cache des choses à soi-même… Il faut le dire, on se raconte beaucoup d’histoire pour se rassurer… Alors fermons les yeux, et regardons à l’intérieur !

Si vous aimez les romans de Laurent Gounelle ou la série de romans À fleur de peau de Saverio Tomasella, vous allez certainement aimer celui-ci qui s’inscrit dans la même lignée !

N’hésitez pas à m’écrire ici ou sur Instagram si mes chroniques vous plaisent et vous donnent des idées de lectures ! Je vous dis à très vite sur le blog 🙂

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.