Skip to content

Le printemps des hydrolats

En l’honneur du printemps et à cette nature qui nous offre ces bienfaits, j’ai envie de partager avec vous l’une de mes grandes passions : les soins naturels. Je vous rassure, cet article n’est pas du tout sponsorisé et je ne donnerais aucunes marques. Mon but n’est pas de vous vendre quelque chose mais de vous parler de ces plantes et fleurs qui peuvent faire du bien à notre peau et à notre âme. C’est pourquoi j’ai sélectionné des hydrolats (plutôt eaux florales) que j’affectionne tout particulièrement et que j’utilise au quotidien. 

Qu’est ce qu’un hydrolat ? 

Les hydrolats (eau florale quand ça provient d’une fleur ou eau aromatique quand ça provient d’une plante), est l’eau obtenue après distillation d’une matière première naturelle. Généralement cette distillation est faite pour produire une huile essentielle très concentrée en actif. L’eau que nous séparons au produit distillé va servir d’hydrolat est sera, en revanche, beaucoup moins concentrée en actif. Si vous souhaitez connaître les techniques de distillation et l’obtention des huiles essentielles et hydrolats, je vous suggère de lire cet article

Pourquoi je vous parle d’hydrolat et non d’huile essentielle ? 

Le boom du DIY a considérablement propulsé l’utilisation des huiles essentielles. Sauf que voilà, les huiles essentielles étant très concentrées en actif, il en va de les utiliser avec précaution avant de ne pas faire de réaction allergique. Et croyez mon expérience, en effet, il vaut mieux bien se renseigner et faire les tests nécessaires sur notre peau avant de les utiliser. 

Les hydrolats étant moins chargés en actifs, je préfère les utiliser pour mieux parer une éventuelle allergie. Contrairement aux huiles essentielles, les hydrolats ne possèdent de contre indication, so allez y gaiement ! Il faut avouer qu’ils sentent bon et que sa conservation au frigo nous permet d’avoir un produit rafraîchissant à mettre sur la peau. Pour ma part, je les utilise en complément d’un soin que je souhaite faire (remplacement de l’eau du robinet) ou tout simplement pour les asperger tel quel sur ma peau. Bon maintenant que je vous ai donné quelques petites indications importantes, rentrons dans le vif du sujet. 

L’eau florale de bleuet

C’est l’une des rares fleurs dont on ne produit pas d’huile essentielle. Vous ne la trouverez qu’en eau florale. Je me suis un peu renseigné sur sa production, et il faut savoir qu’aujourd’hui le bleuet pousse très peu à l’état sauvage dû à l’utilisation de pesticides. Les fleurs proviennent de champs protégés et en agriculture biologique. Nous l’utilisons généralement pour les soins des yeux. En effet, pour ma part, je l’utilise en imbibant une compresse pour réduire mes cernes et comme décongestionnant lorsque mes yeux sont gonflés. Il m’arrive par ailleurs de l’associer à de l’argile verte verte pour me faire un masque décongestionnant. J’adore son odeur et ce côté frais quand je l’applique. En plus d’être rafraîchissante, je trouve cette eau florale très apaisante, comme une caresse douce. Après une longue journée, elle me fait vraiment du bien. 

L’eau florale de camomille romaine

C’est mon eau florale préférée. Je trouve cette eau tellement sensible et apaisante ! Je l’utilise d’ailleurs en synergie avec l’eau florale de bleuet cité plus haut. Utilisée également en tisane, la camomille romaine apaise les tensions. Comme j’ai une peau plutôt atopique, je l’utilise généralement lorsque j’ai des plaques d’eczéma sur le visage ou quand je sens que mon visage est irrité Elle convient par ailleurs à tous les types de peau même très sensible. C’est sans doute pour ça que je l’adore tant ; car j’ai l’impression que c’est une fleur très sensible comme moi et qui m’apporte de la douceur quand j’ai besoin. Généralement je l’associe également à l’argile verte ou je viens directement l’asperger sur mon visage. Et roh lala quel plaisir quand je sens cette eau sur mon visage, un peu comme l’effet d’une caresse ou la sensation que je pose la tête sur un oreiller moelleux et tout doux. 

L’eau florale de Lavande 

Nous ne présentons plus les bienfaits de la lavande sur notre corps et notre mental tant elle est célèbre. Si elle réduit l’anxiété et la détresse, mais aussi certains problèmes de sommeil, sur la peau elle va avoir une action purifiante mais aussi limiter les démangeaisons, étant un très bon antiseptique. Elle est notamment conseillée pour les cheveux gras et les peaux acnéiques. Elle a de nombreuses autres vertus. Pour ma part, je l’utilise pour lutter contre l’eczéma sur le corps. Pour cela je pulvérise l’eau sur les parties du corps qui me grattent et je viens apposer en complément du gel d’aloe Véra. Je ne l’utilise pas systématiquement, ayant fait une overdose à son odeur étant plus jeune, je ne la supporte plus trop… 

L’eau florale d’Ylang Ylang

Ah l’exotisme de la fleur d’ylang ylang. J’adore son odeur ! Elle aurait des propriétés aphrodisiaques et aiderait à la communication. Elle déclencherait notamment la joie et la légèreté.  En ce qui concerne son utilisation, pour ma part je l’utilise pour des soins pour cheveux. Mélangé à mon shampoing aux poudres ayurvédiques (shikakai, amla, henné…), l’ylang ylang va stimuler la pousse des cheveux, les faire gagner en vigueur et les rendre brillants. Je trouve son parfum délicat et ensoleillé et je dois avouer qu’elle m’apporte beaucoup de joie quand je l’utilise. 


Et bien voilà pour les principaux hydrolats, plutôt eaux florales que j’utilise. Pour les conseils au niveau de l’achat je vous invite à aller plutôt vers le bio. D’ailleurs je vous préconise également de faire attention aux compositions ! En effet certaines marques ajoutent quelques actifs à leur hydrolat, les rendant pour le coup moins naturels qu’ils n’y paraissent. N’hésitez vraiment pas à les varier selon vos besoins du moment mais aussi vos envies, et bien entendu selon vos émotions. Enfin la plupart des hydrolats que je vous ai cité existent en huiles essentielles mais soyez très vigilant et n’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels pour vous conseiller et à bien faire des tests sur votre peau. Pour la petite anecdote, j’ai fait une énorme allergie il y a quelques années à une huile essentielle et j’ai l’impression quand j’en paye encore les pots cassés. J’espère en tout cas que ce format d’article vous aura plus et je n’hésiterai pas à retenter l’expérience avec des huiles végétales ou des beurres, ou alors sur d’autres soins avec des recettes que j’utilise. Mais bien entendu je n’invente rien, tout est déjà disponible sur le net. N’hésitez pas à me partager en commentaire vos routines ou les hydrolats que vous utilisez.     

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.