Skip to content

Le témoignage de Samantha

Chers lecteurs et lectrices, nous sommes très heureux de vous partager le second témoignage sur notre blog ! Les témoignages que nous souhaitons vous proposer de lire sont très importants pour nous. Ils nous permettent de  poursuivre notre volonté de partager et d’échanger sur le thème de la haute sensibilité. A travers eux, nous souhaitons démontrer toute la diversité de la sensibilité élevée, unique à chacun.e. Si vous souhaitez vous aussi témoigner pour notre blog, nous avons créé un Google Form accessible sur ce lien : https://forms.gle/yYgoF2mhhUWsyBNA9

« Cette photo a été prise dans un temple bouddhiste en Inde, dans lequel j’ai ressenti une forte sérénité et beaucoup d’ondes positives, de bienveillance. »

Je connais Samantha depuis pas mal de temps maintenant. Je l’ai rencontrée il y a quelques années via une grande amie à moi que nous avons en commun, et aujourd’hui je peux la compter parmi mes amis très proches. La première fois que je l’ai vue, j’ai tout de suite senti chez elle une grande sensibilité. Au fur et à mesure, j’ai appris à la connaître et à me rendre compte qu’en effet nous partagions plusieurs points communs. Nous sommes tous les deux passionnés par les tatouages, aimons parler de spiritualité voire d’ésotérisme et nous sommes tous les deux très sensibles. Quand j’ai parlé la première fois d’hypersensibilité à mes amis, elle s’est tout de suite reconnue, et sincèrement pour moi ça n’était pas une surprise. Elle a fait de nombreux voyages (nous la remercions d’avoir accepté de partager certaines de ses photos personnelles pour illustrer son témoignage) et elle adore les pierres comme Séléné. Lors d’un week-end où nous étions ensemble, elle a été dans une boutique de pierres, je regrette d’ailleurs de ne pas y être entré avec elle. Aujourd’hui je la découvre encore et c’est un véritable plaisir car je l’adore ! Quand nous avons lu son témoignage, j’ai été surpris de voir à quel point elle connaît sa haute sensibilité et comment elle l’assimile. En lisant tout ça, je n’avais qu’une envie, c’est de la prendre dans mes bras et lui faire un gros câlin pour la féliciter. Son témoignage est fort et totalement le reflet de sa personnalité. Samantha, encore merci pour ce témoignage magnifique, tu ne peux pas savoir à quel point je suis content de t’avoir comme amie, nous avons encore beaucoup de choses à découvrir l’un sur l’autre mais cela viendra,  je ne me fais pas du tout d’inquiétude là  dessus !  

En attendant, je vous laisse vous aussi faire sa rencontre 🙂


“ Je m’appelle Samantha, j’ai 29 ans et je me suis toujours sentie en décalage avec le monde et les gens qui m’entourent. Aujourd’hui je vous livre mon témoignage, plus ou moins éclairé, en espérant que cela puisse être bénéfique à d’autres personnes ! 

« Un singe à Swayambhunath avec vue extraordinaire sur Katmandu »

On ne m’a jamais fait de diagnostic précis concernant l’hypersensibilité, mais je n’en ai pas besoin pour savoir que je ressens les choses différemment de la majorité des personnes. Je pense qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une étiquette, se connaître soi-même est déjà amplement suffisant et déjà pas forcément facile. Je dirais donc simplement que j’ai une sensibilité différente et plus élevée que la moyenne, cela me suffit. 

Toute ma vie, depuis ma plus tendre enfance, je me suis sentie « à part ». J’ai été une enfant aimante, enjouée et pleine de vie, avant de devenir une adolescente torturée et impulsive, puis une adulte toujours quelque peu marginale mais aussi beaucoup plus tempérée. J’ai toujours été très curieuse et ouverte, et je suis facilement touchée par une chanson, un film, un paysage ou un témoignage. Je suis aussi une grande anxieuse, sujette à des angoisses irrationnelles, des pensées récurrentes, et je peux parfois être un peu parano ou obsessionnelle. J’ai vite tendance à vouloir tout contrôler, tout planifier pour éviter de sortir de ma zone de confort, même si je travaille dessus. Chaque jour, j’apprends à mieux me connaître et à m’améliorer, à force de réflexions intenses, d’introspection permanente, et de remise en question de moi-même et du monde qui m’entoure. Un monde que j’ai parfois beaucoup de mal à comprendre ! 

Cette sensation d’être différente, qui m’accompagne toujours à l’heure actuelle, se traduit par le fait d’être trop peu souvent comprise par les personnes « lambda », de se sentir inadaptée face à cette société brutale et parfois cruelle, et d’être trop souvent submergée par mes émotions ou les situations que m’impose la vie. Cet ouragan intérieur m’a souvent porté préjudice, explosant à un moment ou me repliant sur moi-même à un autre. Des extrêmes que je ne connais que trop bien, et qu’il est difficile de gérer autant par soi que par les autres. 

« Une photo prise lors de mon voyage au Népal pendant une randonnée »

Je suis alerte en permanence, et le moindre détail, une situation, un geste ou une parole, peut complètement me déboussoler voir me faire m’écrouler. Je suis facilement blessée et je me souviens de tout. Je réfléchis beaucoup trop, c’est épuisant par moment. Et il est tellement difficile d’expliquer cette façon de penser, de réagir, de tout suranalyser, que la plupart des gens sont incapables de me comprendre. Bien souvent, cela mène à refouler ses sentiments, et j’ai encore bien trop souvent tendance à les garder pour moi. A me taire par facilité. Heureusement, s’entourer des bonnes personnes, bienveillantes et ouvertes d’esprit, permet de s’accepter un peu plus. De voir que quel que soit notre état d’esprit ou nos réactions, parfois inadaptées, ces personnes seront toujours là. D’accepter que nous ne sommes pas et ne seront jamais parfait, parce que c’est le propre de l’être humain. Il faut être indulgent envers les autres mais envers soi-même en premier, et essayer de faire de notre mieux. 

J’ai réussi à faire (à peu près !) la paix avec moi-même et avec mes émotions, et ce grâce à mon entourage, ma famille et mes amis, mais aussi grâce à plusieurs années de thérapie et de réflexions personnelles. Le yoga, les voyages à l’étranger, les rencontres, les médecines alternatives, les modifications corporelles, etc… sont autant de clés qui m’ont aidé à m’accepter et à accepter mon environnement. Chaque histoire est unique et nous façonne, selon la manière dont nous sommes capables d’appréhender les choses, et de les accepter ou non. 

Ce chemin est long et souvent difficile. Et même si j’ai toujours du mal à faire face aux imprévus, à prendre des décisions, à accepter la violence qui nous entoure et qui sommeille en chacun de nous, je me sens beaucoup plus apaisée. 

Il n’est pas nécessaire de mettre un mot sur cette façon de percevoir le monde, mais quoi qu’il en soit, posséder une sensibilité hors norme fait simplement de nous des personnes meilleures, car nous avons bien plus conscience de l’impact des choses ! N’oubliez pas que vous êtes uniques et qu’il ne tient qu’à vous d’utiliser cette force <3 

Samantha ” 


Pour moi ce témoignage résume les grandes caractéristiques des personnes hautement sensibles. Cette impression d’être à part, de ne pas être compris, d’avoir des émotions extrêmes, ce sentiment d’être à fleur de peau constamment et d’avoir ces pensées qui sont sans cesse présentes. Le témoignage de Samantha nous prouve également que nous ne pouvons pas renier notre nature et que d’essayer de la taire finalement ne nous aide pas plus que ça. Au contraire il faut s’écouter et même si vous n’avez pas les mots pour l’exprimer, au fond de vous vous savez qui vous êtes. Au-delà des caractéristiques que nous retrouvons dans ce témoignage, c’est un vrai message d’acceptation que nous délivre Samantha

Encore mille mercis pour tes belles paroles si justes et pour ce récit de ton expérience.

Par ailleurs, il me permet de faire le lien avec un nouvel article que je vous prépare : la pensée chez les personnes hautement sensibles. Sujet extrêmement riche, tout comme les réflexions qui nous traversent chaque jour.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.