Skip to content

Je suis TROP ? Non, je suis TOP !

A travers vos témoignages mais aussi nos propres expériences, je retrouve souvent les mêmes reproches faits aux personnes dotées d’une grande sensibilité. Les personnes hautement sensibles, de part le fait qu’elles ne sont pas comprises par la société, font l’objet de malmenages (parfois abusifs). Et puis n’oublions par certains traits de caractères capables du pire pour vous faire culpabiliser et vous dire que c’est vous le problème plutôt que d’affronter leur propre mal-être… Nous avons tous nos défauts et nos limites. Je pense par ailleurs qu’il est normal par moment de recevoir des critiques car nous ne sommes pas parfaits. En revanche ce qui n’est pas ok, c’est que tout ceci vous empêche d’avancer et de voir réellement votre sensibilité comme une force. A travers cet article j’aimerais revoir avec vous certaines remarques que nous pouvons recevoir et tenter de les expliquer. 

« Tu es TROP sensible »

La phrase culte, celle qui revient à coup sûr, la star des phrases que les personnes sensibles entendent généralement. Et si j’ai insisté sur le « trop » c’est parce que ça n’est pas un euphémisme. Avant de l’accepter et de comprendre ma haute sensibilité, j’aurais répondu oui, d’un air tout gêné et j’aurais culpabilisé. Mais aujourd’hui non ! Plus de culpabilité ! Oui nous sommes plus sensibles que la moyenne et alors !  Si j’entends encore par moment ce genre de phrase, je réponds oui tout simplement pour être tranquille, voire je ne réponds rien. Inutile de me justifier pour des personnes qui ne comprendront jamais. Car nous n’avons pas à le faire ! Imaginez le sens inverse, est ce qu’on demande à des moins sensibles de se justifier sur leur personnalité. Si cette phrase vous heurte et qu’elle bouleverse toute votre pensée, alors c’est que quelque part, à mon avis, vous n’avez pas encore accepté votre sensibilité comme un cadeau. Être sensible n’est pas une mauvaise chose, bien au contraire. C’est voir les choses d’une manière totalement différente et ressentir le monde qui vous entoure tel qu’il est réellement. Soyez en fier.e.s ! Bon je vais pas vous faire la définition de la haute sensibilité, pour cela tout notre blog en parle, et notamment cet article. Et puis vous pourrez sans doute vous faire votre propre définition.

« Tu es trop ci… tu es trop ça… »

Nous sommes des êtres qui vivons tout intensément. Donc oui pour certains nous sommes trop quelque chose ! Trop enjoué, trop triste, trop sensible. TROP TROP TROP ! Ca rejoint un peu le « trop sensible » dont je vous parlais plus haut. Nous sommes des personnes aux mille ressentis. Nous débordons d’émotions et dans une société qui veut faire taire ces émotions, forcément face aux autres nous paraissons beaucoup dans l’extrême. Ces personnes qui vous disent que vous êtes trop ceci ou trop cela, ont été habitués à ne pas montrer leurs émotions, alors une personne qui en parle et qui les montre = wahou un visiteur venu d’ailleurs ooooooh (t’as la ref ?!). Tout est une question de position… Face à une personne qui vit ses émotions à fond, qui n’a pas peur d’en parler, vous serez dans la normalité. Et puis nous ne pouvons pas plaire à tout le monde.

« Tu te prends trop la tête »

C’est fou comment on revient à cette question de trop. Non, nous ne nous prenons pas trop la tête. On se prend la tête oui mais pas trop c’est différent XD. Les personnes hautement sensibles ont besoin de comprendre les choses en profondeur et de réfléchir longuement. Quand certains vont décider rapidement et prendre des risques, à contrario, les personnes hautement sensibles auront tendance à faire un long chemin de pensée (voire plusieurs chemins) pour trouver la meilleure solution et la décision qui leur semblent la moins risquée à prendre. Au-delà des prises de décision, nous adorons la profondeur, et comme je le disais dans mon article sur la pensée, les personnes hautement sensibles ne se contentent pas du superflu. Alors nous sommes dans nos têtes, nous ruminons, nous explorons, nous réfléchissons. Et même si parfois nos pensées sont un peu envahissantes, une fois que nous avons compris notre fonctionnement, ça n’est plus des prises de tête mais des circuits à explorer.   

« Tu es trop émotive.if / Pleurnicheur, pleurnicheuse »

Oui ben excuse nous d’être humain ! Personnellement quand je vois quelqu’un pleurer j’ai envie de le féliciter. Pourquoi ? Parce que pour moi c’est montrer sa vulnérabilité, que nous ne sommes pas infaillibles. Par moment certaines choses nous touchent tellement que le seul moyen possible pour sortir ce flot d’émotions, c’est une bonne cascade de larmes. Il n’y a aucune honte à pleurer. Et je ne crois pas que c’est mieux de garder les choses au fond de soi. Et puis sincèrement je me sens beaucoup mieux après une bonne crise de larmes. Alors non, ce n’est pas honte de pleurer. A travers vos larmes, c’est votre sensibilité qui s’exprime, votre humanité, votre être tout entier.

« Qu’est ce que tu es coincé.e… »

Petite dédicace à tous les introvertis parmi nos lecteurs. Alors qu’en vérité ils ne savent pas que derrière cette personnalité introvertie, se cache une autre personne qui sautille partout et qui est bien plus fou qu’on ne le pense. J’ai toujours considéré les personnes introverties comme des personnes intéressantes et à découvrir. Ce n’est pas parce que nous sommes un peu réservés, que nous sommes forcément des personnes coincées. Ce genre de reproches montrent à quel point la personne en face de vous ne vous connait pas… Et puis chacun fait ce qui lui plait. Encore une fois, pour connaitre une personne, il faut aller au delà de la première image qu’elle vous donne.


Ces reproches que nous entendons bien trop souvent pour ma part, je les ai assimilés. Aujourd’hui étant entouré de personnes qui me comprennent, je n’ai plus trop de remarques. Sachez vous entourer des bonnes personnes, celles qui vous font avancer. Et si une personne continue de vous faire les mêmes reproches avec acharnement et que cela vous rend très très mal, n’hésitez surtout pas à en parler, de préférence avec quelqu’un de confiance qui vous connait vraiment. J’ai connu ce type de personnes narcissiques et je peux vous dire que c’est en continu, si bien que j’ai du arrêté la relation pour me sentir mieux. Et surtout, ne laissez personne vous dire qui vous êtes ou vous imposez un trait de caractère qui ne vous convient pas. Comme tout le monde, vous avez le droit de briller et de vous développer. Je pense que toutes ces remarques viennent du fait que notre société ne comprend pas les personnes sensibles qui ressentent pleinement les choses. De ce fait, comme notre société a rejeté la notion de sensibilité, forcément quand on sort de la “normalité” nous sommes trop quelque chose… Par ailleurs, nous avons tous nos défauts et nos limites. Et pour moi il paraît normal de recevoir des critiques, certaines étant même constructives. Il faut savoir s’en détacher, prendre du recul et voir si elle est justifiée ou non. Comme pour tout il faut un juste équilibre. Ce qu’il faut surtout, c’est que cela ne vous empêche pas d’avancer et d’être vous-même. N’oubliez pas qu’une personne qui vous aime vraiment, vous accepte avec vos défauts et vos qualités, et vice versa. Comme je le disais il y a peu à Séléné, s’accepter, c’est aussi accepter que les autres sont différents avec leurs forces et leurs faiblesses. Be tolerant ! Et n’oubliez pas ami.e sensible, vous n’êtes pas trop, vous êtes top !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.