Skip to content

30 ans et toujours un grand enfant

Et oui ça y est la trentaine est arrivée et c’est marrant comment ce changement de dizaine à l’air de changer tout mon environnement. Comme ci la trentaine était la signification d’un énorme passage d’un monde encore plus adulte. 

En effet, au vue de ce que tout le monde me dit, la trentaine est l’ère de l’accomplissement via différents projets. Achat de maison, enfant, mariage… J’ai l’impression qu’il faut quitter la vingtaine de l’insouciance pour s’ancrer dans une vie de famille… De mon côté je m’interroge vraiment sur ce qu’implique ce passage. Quand je regarde mon entourage, la plupart ont en effet ces projets. Et moi je ne le ai absolument pas pour l’instant… Enfin si, mais j’ai l’impression de continuer à vivre comme un adolescent. Sans doute parce que je travaille encore à mon épanouissement personnel plutôt que sur mon évolution matérielle. Mais j’ai vraiment cette impression que si je n’ai pas d’énormes projets, je passe à côté de quelque chose voire de certaines discussions. Comme ci, on nous force à rentrer une nouvelle fois ça dans un nouveau moule. Alors bien sûr qu’il faut un minimum se projeter… Mais actuellement je prends la vie comme elle vient et je sais qu’elle m’apportera sans doute bien d’autres surprises. Surprise que je provoquerais ou non d’ailleurs. Comme un changement dans ma carrière professionnelle, que je commence à amorcer doucement mais sûrement. C’est donc ça la trentaine, préparer des projets et être plus calme, plus mature… Pourtant par moment j’ai encore l’impression d’être un grand enfant. 

Et oui je suis un grand enfant. Je suis toujours autant fan de figurines, de dessins animés, de jeux vidéo etc. Il suffit de regarder mon appart… Il y a un mélange de bien être avec des couleurs claires et d’un côté des figurines qui viennent ajouter des couleurs vives. Pour tout vous dire, il n’y a pas longtemps j’ai acheté une figurine pop XL de Carapuce (mon Pokémon favori). Je la cherchais depuis pas mal de temps et je l’ai trouvée par hasard dans un rayon. Ni une, ni deux, je suis reparti avec ma figurine sous les bras, avec un grand sourire, comme un enfant qui vient d’avoir son nouveau jouet ! Et ceci m’a provoqué une joie immense vous ne pouvez pas savoir. Car oui, malgré mes 30 ans j’ai gardé cette âme d’enfant, et j’espère sincèrement ne pas la perdre. Elle me permet de m’émerveiller devant des choses simples que la vie nous offre. De sourire et chanter devant un dessin animé, d’être ému face à la beauté d’un paysage, de danser constamment… J’ai voulu taire cette âme d’enfant pendant un temps, comme si elle m’empêchait d’être pris au sérieux. Mais je pense qu’elle est nécessaire dans mon développement. Elle m’aide sans doute à affronter la vie et la voir par moment à travers les yeux un peu naïfs d’un jeune garçon, plutôt que par le regard aigri d’un adulte. Et puis garder une âme d’enfant ne veut pas dire que je ne suis pas sérieux. Bien au contraire, je sais quand je dois l’être. En revanche, il y a bien quelque chose qui change avec l’âge et sur lequel je ne peux rien y faire, c’est mon corps. 

Alors la, je crois que c’est la plus grosse claque qu’on se prend. Le corps change ou du moins il est moins réactif. Fini les soirées où il suffisait d’un matin pour s’en remettre… Maintenant il me faut au moins deux jours ! Même si je sens mon corps vieillir, cela ne me fait pas peur. Car j’ai l’impression d’avoir davantage conscience de ce qui se passe à l’intérieur de moi et de l’écouter davantage. Prendre soin de son corps et l’écouter est primordial. Lorsqu’on est jeune, on a tendance à repousser ses limites à l’extrême. Même si je souhaite toujours repousser mes limites, je sais qu’il faut que je sois plus patient avec mon corps actuel. Je pense d’ailleurs que cette prise de conscience et cette écoute, s’est faite aussi avec le fait que j’ai accepté ma haute sensibilité et notamment tout ce qui en découle. Car oui depuis que je ne vais plus à l’encontre de ce que je suis je me sens bien mieux. Si bien que je préfère mon état mental actuel, plutôt que celui d’il y a quelques années. J’ai l’impression d’être plus mature (paradoxe avec mon âme d’enfant). Cette étape d’acceptation a été sans doute la plus importante de toute ma vie. Elle m’a permis de me libérer de tellement de choses, et d’être véritablement en pleine conscience de moi-même et notamment de mon corps. Dès que je stresse par exemple, je me gratte et je le sens instantanément. Si avant j’aurai fait comme si de rien n’était, la je prends bien le temps de comprendre ce qui me stresse et de prendre le repos nécessaire pour me sentir mieux. Cette acceptation m’a aussi permis d’être plus sûr de moi et de ne plus me cacher. Ça a changé également mon rapport avec les autres. Le fait de s’accepter m’a permis d’accepter également les autres. Tout aujourd’hui me paraît beaucoup plus léger qu’il y a quelques années. Physiquement comme mentalement, je préfère largement le David d’aujourd’hui. Et je suis fier du chemin que j’ai parcouru. 

Par moment je regarde en effet tout ce chemin et je ne regrette absolument rien. Je referais sans doute la même chose. Non mais écoutez moi, on dirait un petit vieux de 80 ans qui vous parle. J’ai encore toute la vie devant moi et elle est loin d’être finie. Et même si j’ai hâte de voir ce que la vie me réserve à moi et mon entourage, je compte bien profiter de chaque instant présent. Avant de terminer cet article, j’avais envie d’écrire à ce David plus petit. Comme pour moi-même guérir de certaines choses. 


Toujours en questionnement, j'ai l'impression que ce passage de dizaine me pousse à être plus adulte...

Coucou David,

Et oui c’est toi. David bien plus grand. Te connaissant tu dois être surexcité à cette idée de recevoir des mots de ton toi du futur, mais je sais aussi que ça doit te faire énormément peur. Je ne vais pas te dire ce qu’il va t’arriver car en effet tu risques certainement de paniquer. Mais je te rassure, il n’y a rien de grave. Enfin rien qui ne mérite que tu t’arrêtes d’être qui tu es et de croire en toi.

Je pourrais te donner des avertissements mais à quoi bon… Tu n’en feras qu’à ta tête car tu aimes l’indépendance, ta liberté de choix et de vivre chaque situation comme elle vient. David, je sais qu’actuellement tu as peur, même très peur. Chaque jour te semble être un combat. Tu t’en sors très bien, tu as des potes géniaux, mais le regard des autres te bloquent et ce que certains te font subir te fait terriblement mal. Je tiens juste à te dire que tu n’es absolument pas le problème. Il n’y a rien chez toi qui fonctionne mal. Au-delà d’être un jeune homme, tu es avant tout un être humain qui mérite autant que les autres, d’avoir sa place sur terre et d’y être heureux.

Reste ouvert, reste sensible. N’aie pas peur de pleurer, rit aussi fort que tu le peux, ressource toi dans ce que tu aimes par-dessus, la musique. Profite de ces moments d’amour et de partage avec ta famille et tes amis. Profite de toutes ces choses même si certaines te rendront malheureux. La vie n’est pas une épreuve David, c’est un voyage et tu tiens le gouvernail de ton vaisseau. Par moment tu auras l’impression que le petit soleil à l’intérieur de toi sera éteint, mais ne t’inquiète pas il sera toujours en toi, et il n’attendra que toi pour le faire briller de nouveau.

Tu vas faire des rencontres incroyablement enrichissantes à tous les niveaux. Garde ta gentillesse, ta bienveillance, ta capacité d’écoute et d’analyse. Ça n’est pas en faisant plus de bruit que les autres te remarqueront. Bien au contraire, le silence et le repos seront importants pour te retrouver. Continue de rêver aussi fort que tu peux. Ne perds pas ton âme d’enfant.

Pour résumer, David ne change rien, profite de la vie, elle t’apprendra beaucoup de choses sur toi, sur les autres et ce monde qui t’entoure. Aie confiance en tes émotions, ton intuition et ta sensibilité. Elle est un cadeau.

Vis David

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.