Skip to content

Deeply Sensitive – Réflexion autour du blog :

Comment avons nous pensé le blog et comment l’avons nous construit ? 

Comme nous le disions dans de précédents articles, Séléné et moi avons une certaine connexion. Nous sommes pratiquement sur la même longueur d’onde et de ce fait, toute la phase de réflexion autour du blog s’est faite sans difficulté. La seule chose qui nous a un peu perturbé était ce deuxième confinement et les fêtes, qui nous ont empêché de nous voir réellement. Heureusement, nous avons toujours facetime pour faire nos petites réunions.

Séléné est très bien organisée ! Si bien, que lors de notre première réunion, j’avais mis toutes mes idées sur papier, alors qu’elle avait créé un PowerPoint absolument magnifique avec déjà des idées de palette de couleurs, des visuels, des noms et une organisation. Cela nous a grandement aidé car nous pouvions déjà nous projeter sur la partie visuelle du site. Nous voulions que ce soit quelque chose de doux et apaisant à regarder. Que quand les lecteurs visiteraient notre site, ils seraient happés par une vague de bien-être. 

Pour le contenu, nous voulions bien entendu intégrer nos témoignages, mais aussi de nombreuses références pour que les personnes hautement sensibles (ou pas), puissent avoir le maximum d’informations afin de mener à bien leurs recherches depuis notre site. Nous voulions séparer nos expériences personnelles des références, dont la bibliographie. C’est pourquoi nous avons mis d’un côté les chroniques sensibles (nos témoignages), les témoignages d’autres personnes, et la haute sensibilité vue par les spécialistes dans une autre catégorie. Nous sommes donc partis de cette base pour créer l’arborescence du site. Cependant, avant de créer le site, il nous fallait quelque chose d’important, un nom et une identité. 

Le choix du nom n’a pas été facile, car nous voulions quelque chose qui reflète vraiment la caractéristique des hypersensibles. A la base nous sommes partis sur des idées de nom en lien avec les émotions. Ça nous a donné des noms comme PoulpEmotion (oui oui… ), Les émotions qui font sens, L’espace des émotions… Puis finalement nous nous sommes dits qu’ils n’étaient pas assez représentatifs de notre caractère. Alors nous sommes partis sur l’idée d’intégrer la sensibilité dans notre nom : Humanly Sensitive, Sensitive Mind, L’art de la sensibilité… Mais là encore, nous n’étions pas satisfaits, aucun nom n’était le bon. Nous trouvions aussi que les mots anglais sonnaient mieux que les mots français (l’herbe est toujours plus verte chez le voisin…). Nous sommes donc partis là-dessus. Nous n’étions pas trop satisfaits des noms que nous avions, et prendre une décision a été extrêmement difficile… Charmés par le mot Sensitive, nous cherchions un adjectif qui pourrait venir l’agrémenter pour le nom du blog. Puis un jour, tout d’un coup, nous avons évoqué Deeply Sensitive. Et là, nous sommes tous les deux tombés amoureux de ce nom. Il nous est apparu comme une évidence car il reflète bien cette idée de recherche de profondeur, qu’il fait référence tout de suite à notre sensibilité, et si vous prenez le D & S, vous retrouvez David et Séléné. Il nous a fallu pratiquement un mois pour choisir le nom ! Mais une fois trouvé, nous pouvions enfin réserver le nom de domaine et commencer le montage du blog. 

Pour le montage du blog, nous sommes passés par la plateforme WordPress, qui à mon goût, est le CMS (vulgairement, une sorte de plateforme toute faite) le plus simple pour réaliser un blog. Ayant une formation en webdesign et ayant déjà créé des sites web, je me suis chargé de monter d’abord l’arborescence : la création des catégories et des pages, et ensuite je suis partie sur l’aspect graphique. Avec Séléné, nous nous sommes essentiellement concentrés sur la page d’accueil; page selon nous la plus importante du site. Nous voulions que d’un coup, sur cette page, les lecteurs puissent tout comprendre de notre démarche et puissent trouver les contenus nouveaux ou plus anciens facilement, toujours dans cet esprit calme et apaisant… J’ai pu mettre en place toutes mes compétences en conception de site web acquises depuis des années mais avec de nouvelles techniques totalement inédites pour moi. C’était un véritable défi, totalement excitant, et dans lequel j’allais pouvoir enfin laisser aller ma créativité. 

J’ai toutefois été très vite limité dans la projection du site car il nous fallait quelque chose d’important pour créer cette ambiance… Une véritable identité visuelle ! Et pour cela, nous avons été accompagnés d’une super graphiste, qui n’est autre que Léa (son instagram : @lea.texier_design), l’amie d’enfance de Séléné, elle aussi hautement sensible !

Aller, encore un peu de patience pour en découvrir davantage sur la conception du logo et l’identité visuelle de Deeply Sensitive !

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.