Skip to content

Journal Sensible d’anniversaire

Le 1er mai 2022

22h30

En cette veille d’anniversaire, je me sens très émue. Emue de voir le temps qui passe, de voir dans ma tête les visages des personnes que j’ai laissé sur mon chemin et ceux de gens que j’aime et qui m’accompagnent encore.

Je me sens tiraillée entre la peine qu’on m’oublie demain et le fait de me dire que ça n’a pas si grande importance. Je me dis que j’ai envie qu’on m’aime, que j’ai envie d’avoir une place à part dans le cœur des gens et je me sens très inconfortable à l’idée de ne pas être assez si ce n’est pas le cas. Pourtant, aujourd’hui, je sais qui je suis. Je sais que je suis assez et je connais ma valeur. Je n’ai à le prouver à quiconque.

Lorsque je regarde en arrière, je me rends compte que j’ai une chance infinie d’avoir la vie que j’ai aujourd’hui, d’être là où j’en suis. Je suis si reconnaissante. 25 ans, c’est effrayant… Mais la vie continue. Peut-être ne fait-elle que commencer ?

Je le sais, et je le sens, en allant me coucher ce soir, une partie de moi s’endort et se meurt. Il ne s’agit pas de faire le deuil d’une jeunesse, ça non, il s’agit simplement du fait que j’entre dans une nouvelle phase de ma vie, et j’en suis très émue.

Je pense beaucoup et très fort à mon pépé, à ma nonna, qui ne m’ont pas vu grandir, mais qui le sais, veillent sur moi. Je ne me sais pas seule. Mes guides m’accompagnent et me permettent de poursuivre sereinement mon voyage. J’ai confiance en la Vie et en ce qu’elle met sur mon chemin. Gratitude immense pour cela…

A toi, à moi, la Séléné d’autrefois, tout va bien aller, tu verras. Aussi difficile soit-elle, la Vie est belle. 

Le 2 mai 2022 – Jour J

8h05

L’année dernière, à cette même date, je rédigeais un texte que je n’ai jamais publié. Je ne savais pas bien si j’écrivais ce texte pour moi ou s’il était trop déprimant pour être mis en ligne.

Dans ce texte, j’y exprimais le fait que je n’ai jamais vraiment aimé le jour de mon anniversaire. Il s’agit d’une date spéciale qui fait surgir beaucoup de choses en moi. La mélancolie qui est en moi fait remonter des souvenirs qui m’émeuvent. Du bon et du moins bon.

De nature discrète et indépendante, je me rends compte lors de cette date que j’en attends beaucoup des autres et des gens que j’aime. Dans mes désirs les plus profonds, je voudrais qu’ils me disent et qu’ils me montrent à quel point je compte pour eux… Et je déteste ça. Cela me donne l’impression de réclamer de l’amour. Mes proches me montrent suffisamment qu’ils tiennent à moi tout le reste de l’année, alors je me demande pourquoi j’en attends autant le jour de mon anniversaire… Cela éveille en moi un sentiment de culpabilité et d’égocentrisme que je n’aime pas du tout. Cette vague d’amour que je voudrais voir autour de moi me met face à une peur ancrée en moi : le fait que les personnes que j’aime ne m’aiment plus, ou pas assez, voire m’oublient. Je crois qu’il s’agit là d’un sentiment très humain que de vouloir être aimé, mais quel prix cela a-t-il si cela nous rend malheureux ? Je ne pense d’ailleurs pas que je devrais me blâmer de ressentir tout ça, cependant j’éprouve tout de même un sentiment qui m’est désagréable. 

Bien souvent, lorsqu’on dit que l’on aime pas son anniversaire, les gens nous répondent indubitablement : “ah, tu as peur de vieillir ? Tu sais, c’est inévitable, autant profiter de la vie !”. Pour ma part, ce n’était pas vraiment le cas, mais je dois avouer que mes récents 25 ans me font tout drôle. Je n’ai pas cessé de dire à mon entourage “Mais tu te rends compte, j’ai déjà 25 ans !”. J’ai presque angoissé en pensant à ce que j’ai accompli, ce que je veux continuer d’accomplir et certains souvenirs qui commencent déjà à s’estomper… Heureusement, ça n’a pas trop duré trop longtemps. Je dois tout de même avouer que je suis effrayée par le temps qui passe. Si je vieillis, tout le monde autour de moi vieillit en même temps. Cela peut paraître être une réflexion idiote, mais on oublie parfois que les gens qui nous entourent ne sont pas éternels. Je pense à mon arrière-grand-mère que j’ai encore la chance d’avoir, à mes grands-parents et également à mon chat, mon compagnon d’enfance, qui entre dans sa quinzième année… 25 ans est dit-on le bel âge, alors je tâcherais d’en profiter du mieux que je peux et de profiter de la présence de ceux que j’aime tant qu’il est encore temps.

Peut-être qu’un jour j’apprécierais comme il se doit de célébrer mon anniversaire, en attendant, moi qui n’ai que rarement fêté cet évènement, j’ai organisé cette année, pour mes 25 ans, une grande réunion avec famille et amis de la famille. Je suis déjà stressée à l’idée de réunir tout le monde, de savoir s’ils vont passer une bonne soirée et si moi aussi, je me demande si il y aura assez à manger et si tout le monde va se mélanger… Bref, j’essaye de respirer profondément en y pensant, mais je suis déjà gênée d’avance à l’idée d’être le centre de l’attention. (Souffler ses bougies devant tout le monde?? L’angoisse!!)

Ce quart de siècle marque une nouvelle et grande étape dans ma vie. Vous me direz peut-être qu’une année supplémentaire ne change pas grand chose, pour autant, dans ma vie, c’est l’année de tous les changements : diplôme et CDI en poche, profondes réflexions intérieures… Un nouveau quotidien se profile devant moi. Si je me demande ce que l’avenir me réserve, j’ai confiance en la vie et en mes guides. Une toute nouvelle page qui ne demande qu’à être écrite s’ouvre à moi, et je compte bien manier la plume. 

22h43

Ce matin, en me rendant au travail, je me réjouissais de retrouver mon amie Marie en milieu d’après-midi. Elle m’avait réservé une surprise. Les surprises ? Très peu pour moi en général car je ne sais plus où me mettre… J’en suis à la fois très heureuse et très gênée… Il va falloir faire quelque chose à propos de ça ! Estime de soi où es-tu??? Comment vous dire que sa surprise m’a énormément touchée et fait plaisir. Quel bonheur et quelle chance d’avoir une amie qui pense à vous. Je repense à mon texte de ce matin, et je me dis que je suis aimée très fort. Ça empli ma jauge d’amour et j’avoue que mon égo est comblé… (ma culpabilité toque à la porte, mais je la laisse entrer). 

Après la surprise, l’inattendu s’est invité et nous avons passé une soirée merveilleuse entre amis, pour ma plus grande joie. Ce soir, je ne suis que gratitude pour tout l’amour qui m’a été envoyé aujourd’hui, pour tous ces beaux moments de partages et aussi pour la Vie, qui ne cesse de m’émerveiller.

Le 3 mai 2022

19h04

Si il y a bien une chose que j’adore, c’est recevoir du courrier. Depuis toute petite, j’aime écrire, vous vous en doutez bien, mais j’aime également beaucoup que l’on m’écrive. Lettre, carte postale, j’ai toujours écrit à mes amis ou ma famille. Cela paraissait désuet selon certains, mais c’était mon petit plaisir. J’ai entretenu beaucoup de correspondances, et j’essaye de continuer. Cette année par exemple, j’écris une lettre tous les mois à ma meilleure amie, car à noël dernier, elle m’a offert un magnifique set de papier à écrire que j’ai sans cesse envie d’utiliser. 

Bref, revenons-en au courrier. Quel bonheur intense d’ouvrir la boîte à lettres ce soir et de voir que quelqu’un a pris le temps de m’écrire… Rien ne me fait plus plaisir. J’ai reçu cette année encore plusieurs cartes et lettres, dont une de ma maman qui m’a beaucoup touchée. Il est vrai que je suis toujours touchée de tout, mais n’est pas sensible qui veut ! C’est comme ça. Très imaginative, ma mère m’écrit souvent des lettres originales. Cette année, simplicité fait ordre, mais de beaux mots sont au rendez-vous. Pour chacune des lettres de l’alphabet, elle y a associé une qualité qui me représente. Je lui tire mon chapeau, car c’est, je trouve, un exercice difficile que de faire une liste de qualités et de défauts, que ce soit pour soi ou pour quelqu’un d’autre. En lisant cette lettre, j’ai eu l’impression d’être une personne parfaite, avec plein de jolies qualités. Bien sûr, une mère pense toujours que son enfant est parfait… Toute qualité est à nuancer, les parts d’ombres sont bien présentes, sans elles, il n’y aurait pas de lumière. Mais tout de même, lire ce que l’on pense de vous et les qualités qu’on vous attribue est très flatteur et cela m’a fait beaucoup de bien… (Ego es-tu là?). Ci-joint quelques extraits de cette jolie lettre :

A comme Adorable, tu l’étais tout le temps petite.” (Je ne le suis donc plus ?!)

L comme Libre, vraiment ça te caractérise.”

N comme Naturelle, dans tous les sens du terme.”

P comme Pétillante, c’est ce que tu dégages.”

“[…] Mais j’aurais pu dire aussi : […] positive, cultivée, débrouillarde… Bref, pour moi, tu as toutes les qualités du monde.”

Le 4 mai 2022

22H18

J’ai l’impression que cette année, le caractère morose de mon anniversaire s’est transformée en joie, et j’en suis ravie. Finalement, cette journée n’était pas si terrible. Rendez-vous l’année prochaine…


Si vous êtes parvenu.es jusqu’ici, je vous remercie sincèrement de m’avoir lue. Cet article est pour le moins différent des articles déjà publiés sur ce blog, et surtout beaucoup plus personnel…

Avec toute ma gratitude, 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.