Skip to content

Les émotions positives et négatives

Y a t-il vraiment des émotions positives et des émotions négatives ? Des émotions bonnes ou mauvaises ? Je me suis interrogée.

Saverio Tomasella répète qu’il n’y a aucune émotion qui soit négative. Chaque émotion à la même valeur, et toutes sont bonnes, car elles viennent de nous et de notre expérience. Nos émotions sont la preuve de notre humanité et les “fleurs de notre sensibilité” (Lettre ouverte aux âmes sensibles qui veulent le rester, Ed. Larousse). 

Ce n’est pas évident de ne pas tomber dans le piège, notamment sur les réseaux sociaux, car beaucoup de comptes et de posts de pseudo développement personnel abordent les émotions comme positives et négatives. Je comprends que l’on puisse penser cela, car chaque émotion nous fait ressentir quelque chose de différent. Par exemple, la colère nous est inconfortable, tandis que la joie nous est beaucoup plus convéniente. La tristesse nous est désagréable alors que l’euphorie nous procure du bien-être… C’est ainsi pour toutes les émotions. Mais cela ne veut pas dire que les émotions désagréables sont mauvaises et que celles qui sont agréables sont positives. Sur instagram, il y a quelques temps, nous comparions nos émotions à un arc en ciel, car elles sont hautes en couleur. Si on continue de prendre l’exemple de toutes ces couleurs, certaines sont claires et d’autres foncées, mais elles font toutes parties de la même palette.

La sensibilité est l’intelligence véritable.

Jean Fautrier

Je pense qu’à partir du moment où nous traversons une émotion, c’est déjà une belle étape, et cela ne peut être que positif. Par définition, tout ce qui nous traverse n’est plus en nous, et nous savons bien que garder ses émotions à l’intérieur n’augure rien de bon… Parvenir à extérioriser ses émotions est donc forcément positif ! Il ne faut pas oublier que toutes nos émotions ont un message à nous transmettre. Les émotions sont des informations que notre corps nous envoie sur ce que nous sommes en train de vivre, il vaut donc mieux les écouter, les accueillir et les laisser s’en aller. En effet, si nous refusons d’écouter les messages que nos émotions tentent de nous transmettre, celles-ci risquent de revenir plus fort, voire accompagnées de d’autres émotions au passage… L’émotion va dans ce cas devenir de plus en plus grande et se renforcer jusqu’à nous submerger totalement. Si nous acception d’entendre les messages de nos émotions, de les accueillir, alors l’information transmise au départ est intégrée, et l’émotion peut s’en aller car sa mission est accomplie. Et si quelqu’un vous dit de mieux “gérer” vos émotions, vous n’avez qu’à répondre que tenter une chose pareille n’est pas faire preuve d’intelligence ! Et oui ! Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Saverio Tomasella (oui encore lui!).

Ecouter et accueillir pleinement ses émotions, c’est savoir faire preuve d’intelligence sensible. Plus on est à l’écoute de soi, plus on fait confiance à ses ressentis et ses perceptions, plus on peut s’épanouir pleinement…et par la même occasion, faire de sa sensibilité une alliée. 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.