Skip to content

Notre Galerie Sensible – Salle 4

Chaque mois, nous observerons une peinture, une sculpture, une photographie, une musique… Et nous rapporterons à tour de rôle ce que nous avons ressenti. Bien entendu, cette galerie vous met aussi à contribution car nous aimerions beaucoup avoir vos retours ! 


Aujourd’hui, nous vous proposons d’écouter le fameux Clair de Lune, de Claude Debussy. Belle écoute.


Les ressentis de David

Le Clair de Lune est le troisième mouvement de la Suite Bergamasque composé en 1890 par Claude Debussy. C’est en 1905 que celui-ci publie cette suite composée alors de 4 mouvements. En 1904, Debussy songeait a intégré les mouvements Masques et l’Isle Joyeuse à sa suite mais décida finalement de les publier séparément. Le Clair de Lune restera le mouvement le plus connu de cette suite. 

Ce mouvement m’évoque énormément de choses. Un sentiment d’amour, de nostalgie mais également de gratitude. Il m’évoque notamment la nature. En effet, j’imagine un lac en pleine forêt, baigné par la lumière de la lune. Ce paysage est dans la nuit la plus complète, néanmoins il est éclairé par la lune. Certains endroits paraissent sombres et mystérieux, mais finalement le morceau apporte de la lumière et un côté magique voire enchanteur au paysage qui défile sous mes yeux. 

Je vous disais que ce morceau m’évoque également l’amour. Car en effet, j’imagine l’écouter lors d’une soirée romantique, accompagnée d’une personne que j’aime. Comme un moment de connexion, enlacé l’un contre l’autre à regarder le ciel étoilé et la lune. Le morceau est par ailleurs pour moi plutôt court et j’aurai envie qu’il dure plus longtemps, comme pour apprécier davantage l’ambiance et l’effet qu’il me fait. Je me sens bien à l’écoute de ce mouvement, mais aussi triste. Sans doute parce que cette image que j’ai ne se réalisera probablement pas. Alors je le rêve secrètement, en espérant un jour vivre réellement ce que le morceau m’évoque. 

Il y a peu je suis parti à Santorin et le premier soir où je suis arrivé, la lune était presque pleine et j’ai eu la chance de me rendre face à la mer en pleine nuit. C’est sans doute le morceau que j’aurai pu écouter à ce moment. Même si mon imagination m’évoque l’image que je vous décris plus haut, j’ai aussi cette image de la mer en pleine nuit. Calme, transparente, chaleureuse et reposante. 

La lune est pour moi un astre envoûtant. Elle a ce côté mystérieux qui me fascine, mais elle est aussi pour moi un symbole d’espoir. Comme une lumière dans la nuit qui nous éclaire, nous montre le chemin et nous dit : “N’aie pas peur, même dans le noir il existe toujours une lumière pout te guider. Cette lumière elle est au fond de toi.” 

Alors merci, merci Debussy pour me faire rêver, réfléchir et me renvoyer ces images magnifiques qui resteront gravées dans ma mémoire.  

Les ressentis de Séléné

Cette mélodie, je l’ai écoutée des centaines de fois. Je ne m’en lasse jamais. J’aime sa douceur, sa chaleur, son rythme réconfortant et les souvenirs qu’elle me rappelle. Lorsque j’entends cette mélodie, je pense à ma famille, et surtout à mon grand-père, adepte de musique classique depuis toujours… Je le vois me parler des compositeurs qu’il adore, des émotions que ça génère en lui d’entendre leurs morceaux… Je nous revois dans la chambre de son appartement parisien, remplie de vieilles cartes postales aux murs, de CDs, de vieux objets… Je vois le poste de radio et j’entends la voix des animateurs de radio classique annoncer le programme  venir. Je vois mon grand-père assis devant son petit bureau, moi dans un gros fauteuil en cuir marron comme on n’en voit plus aujourd’hui, à l’écouter me parler et me raconter encore et encore l’histoire de toutes ces musiques merveilleuses et leurs origines.

Cette mélodie, je l’ai écoutée des centaines de fois. Je ne m’en lasse jamais. Elle me rappelle des films que j’ai vu où elle avait une place si particulière (je pense notamment à My Salinger Year, de Philippe Falardeau, que j’ai vu récemment et que j’ai a-do-ré, j’aimerais vous en faire une revue bientôt…). Je pense à des courts moments de vie qui s’accorderaient bien avec.. Je ne sais pas pourquoi, je pense aux après midi où je faisais des gâteaux avec ma maman étant plus jeune. Nous n’écoutions absolument pas Debussy (plutôt Jean-Jacques Goldman !), mais en l’écoutant, j’ai l’impression de sentir cette odeur sucrée si singulière qui s’échappe du four… 

Souvenirs à part, le Clair De Lune fait vagabonder mon imagination… Je me retrouve dans une vieille maison, à observer un paysage à travers une fenêtre de cuisine. Je vois des rideaux bleus, la séparation en bois clair qui délimite les quatre carreaux de la fenêtre, je vois mes cheveux et mon nez de profil, je vois mon sourire qui se dessine sur mon visage… Par la fenêtre, il y a un cours d’eau et une étendue d’herbe… Tantôt sous la neige, puis petit à petit la verdure refait surface et fleurit… La mélodie me fait traverser les saisons, les années, comme un moment accéléré de la vie, comme un fragment de temps qui s’anime au fil des cycles de lune et des saisons… 

Je ressens beaucoup de joie à l’écoute de ce morceau pour toutes ces raisons… Et son petit plus à mes yeux, c’est son titre évoquant la lune… Cet astre si important pour moi. Depuis toute petite, je me suis toujours sentie connectée à la lune grâce à la signification de mon prénom (Séléné étant la déesse de la lune dans la mythologie grecque). Je me souviens que petite, je regardais déjà la lune avec une admiration qui ne m’a jamais quittée. Je lui parlais, pensant qu’elle pouvait réaliser mes vœux les plus chers. Moi qui avait peur du noir, elle était la lumière qui me rassurait dans la nuit. Parfois, lors de mes soirées de contemplations des étoiles, je lui en voulais d’éclairer autant le ciel, m’empêchant de voir le reste du ciel étoilé… Mais quand elle n’était pas là, j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose et j’avais hâte qu’elle revienne. Aujourd’hui encore, à chaque croissant de lune, mon visage ne résiste pas aux sourires que cette vision me procure, tout comme mon corps ne résiste pas aux émotions que l’écoute du Clair De Lune me procure…


Et vous ? Aimez-vous ce morceau ? Que vous fait-il ressentir ? Que voyez-vous si vous fermez les yeux ? Nous avons hâte de vous lire. Belle écoute et à très vite,

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.