Skip to content

Une épopée mélancolique : Rime

J’avais vraiment hâte de rédiger cet article et de vous parler d’un autre jeu vidéo qui a fait vibrer ma corde sensible : RIME. Développé par le Studio Tequila Work, le jeu est disponible sur les principales consoles de salon : Xbox One, PS4 et Switch. Dans le même style que Journey, dont je vous parle dans cet article, le jeu est sans parole, se concentre sur sa musique et sur son histoire plus ou moins troublante

RiME | Jeux à télécharger sur Nintendo Switch | Jeux | Nintendo

L’histoire : Suite à une grosse tempête, nous incarnons un jeune garçon naufragé sur une île pleine de mystère. S’ensuit alors une expédition incroyable, dans laquelle il vous faudra résoudre des énigmes (déplacements d’objets) pour parcourir les différents univers et découvrir la sombre histoire de ce jeune garçon. Car oui je ne vous en dis pas plus mais tout le long du jeu, on a cette impression de mélancolie et on découvre à la fin pourquoi. 

L’univers : Vous commencez votre périple sur l’île, et vous n’avez pour seuls compagnons qu’un petit renard et plus tard une énorme boule montée sur deux pieds. Les différentes séquences de RIME sont absolument somptueuses. Que vous soyez sur l’île, dans le désert, la forêt ou encore sous l’eau, le jeu sait vous transporter. Tout comme Journey, il n’y a aucune parole dans le jeu. Vous pouvez sauter, grimper, crier, fredonner et déplacer des objets. Si dans Journey vous aviez très peu de choses à résoudre et plutôt un long périple à découvrir, RIME se veut un peu plus ardu et vous demandera de vous creuser les méninges pour avancer. Les graphismes sont simples, travaillés mais pas trop, vous donnant l’impression d’être plutôt dans un cartoon moderne. Néanmoins vous pourrez admirer de somptueux décors, de jour comme de nuit. Bizarrement, l’île m’a fait penser à la Grèce. En effet, la mer est d’un bleu magnifique et les bâtiments sont blancs. Je ne saurais dire qu’elle a été mon moment préféré dans RIME, mais je me suis plusieurs fois arrêté dans le jeu, notamment la nuit pour observer le ciel étoilé et la lune qui roule dans le ciel.

La musique : Celle-ci est composée par David Garcia Diaz, qu’on retrouvera d’ailleurs dans un jeu plus ou moins similaire, Arise : A Simple Story. La musique de RIME lui donne tout son charme. Le compositeur a su jouer (le jeu de mot…) sur plusieurs cordes. Nous retrouvons le mystère, la découverte, la beauté du paysage marin, mais aussi ce côté très mélancolique lié à l’histoire du jeune garçon. Sa musique accompagne cette véritable épopée et nous laisse totalement rêveur dans certains passages. Tout comme Journey, certains morceaux se déclenchent ingénieusement lors d’un passage bien précis dans le paysage. Par ailleurs, le thème y est souvent repris et nous avons même le droit à une berceuse avec des paroles en espagnol à la fin du jeu : The Song of the Sea.

Attention spoiler – 

Mon interprétation : RIME a beau être magnifique, l’histoire est tout de même funeste. Elle raconte tout simplement le voyage du garçon vers l’au-delà. Et c’est bizarre mais dès le début, sans doute avec la musique, j’ai senti que ça n’allait pas forcément bien se finir. Tout le long de l’aventure, nous avons différents indices, qui nous révèlent que le garçon a perdu sa maman, mais aussi qu’il a sombré dans les eaux lors d’un voyage en bateau avec son papa. J’ai tellement pleuré à la fin… Quand on découvre sa chambre avec tous ses jouets, et que durant son voyage vers l’au-delà il les a matérialisés. Ainsi nous découvrons que le petit renard était sa peluche. Je me suis mis à la place de ce pauvre homme, qui n’a pas seulement perdu sa femme mais aussi son fils. Plus que ça j’ai été touché par le message en général. Les créateurs du jeu ont réussi à rendre ce dernier moment de la vie du jeune homme comme une magnifique aventure, pleine de défis et emplie de poésie. Nous n’avons pas besoin de voir de la violence ou un bain de sang pour signifier la mort en image. Mais bien comme un voyage, où certains moments de notre vie reviennent à nous. La fin du jeu est absolument magnifique, le jeune homme plonge dans un ciel étoilé, rejoint les cieux et peut observer son père de là haut. 

Je vous invite grandement à jouer à RIME, même si à plusieurs reprises vous sortirez sans doute les mouchoirs. C’est un jeu relaxant, avec des paysages magnifiques et une musique mêlant différentes émotions. Car oui c’est ça que nos émotions vivent en jouant à ce jeu, un véritable voyage, qu’il soit joyeux, excitant, merveilleux ou triste. Dans le même style graphique que RIME on retrouve un autre jeu, pour le coup plutôt bien connu sur lequel il y a énormément de choses à dire, j’ai nommé The Legend Of Zelda : Breath of the Wild

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.