Skip to content

J’exprime ma spiritualité

Alors dis comme ça, on aurait l’impression que je crie ma spiritualité haut et fort dans la rue (je me prends pour un arrrrrrbrrrrre !) Non c’est pas vraiment ça. La spiritualité est propre à chacun. Chacun la vit à sa manière et tant qu’on ne l’impose pas aux autres, ni forçons par la violence, tout va bien. Ce rapport que nous avons avec nous même et le reste de l’univers, ils nous arrivent de l’exprimer à travers différentes activités. Via cet article je souhaite vous montrer comment je vis ma spiritualité. N’hésitez pas vous aussi à me faire part de vos petits rituels et autres. Cela me ferait très plaisir d’échanger sur ce sujet avec vous.

Pour ma part, j’aime énormément les symboles et comme vous avez pu le constater, je suis adepte de l’encre noire sur ma peau. Même si, à priori nous ne faisons pas le lien avec le tatouage et la sensibilité, à part la douleur, pour ma part c’est bel bien une expression de ma sensibilité. Je suis fasciné par l’art du tatouage depuis tout jeune et dès l’âge de 20 ans, je me suis tatoué. Mon premier tatouage était l’une des plus grosses pièces que j’ai fait sur mon corps. J’ai commencé avec un symbole que j’aime énormément qui est le ying et le yang. Symbole de l’équilibre pour ma part. Et j’ai continué… Depuis je rajoute d’autres symboles qui me rappellent un instant de ma vie, ou un élément qui me donne de l’énergie au quotidien, des hommages… Le tatouage c’est quelque chose que je vis avec moi-même. Si ils n’évoquent pas forcément quelque chose à leurs observateurs, pour ma part je sais que chacun d’entre eux racontent une partie de mon histoire, de ma personnalité, de mes valeurs et de ma sensibilité. Je ressens par moment certains éléments tellement forts (comme le soleil ou la nature), que je ressens le besoin de les graver dans ma peau. Autant vous dire que je suis loin d’avoir fini d’y inscrire des choses haha. Outre le fait de me les faire tatouer, les symboles dégagent pour moi quelque chose de très fort. Pour vous donner un exemple, la géométrie sacré éveille en moi de nombreux sentiments. J’aime sa symétrie, ses courbes, l’entrelacement des cercles et sa signification. J’utilise notamment la fleur de vie pour purifier et recharger mes pierres mais notamment lors de mes tirages de tarot.

Le tarot, justement j’y viens. Certains y adhèrent et d’autres n’y adhèrent pas. Je vois déjà certains pensant que je suis allumé du bocal ou une sorte de sorcier. Je dirai plutôt que quand je tire les cartes, je me transforme en magicien niveau 100 haha. Non en vrai pas du tout. Je ne vois pas le tarot comme un objet magique qui nous permet, entre autres, de lire l’avenir. Je pense que c’est un outil, qui, va nous donner des messages un instant T et que sur un même tirage chacun va avoir sa propre interprétation. Avant tout pour moi, c’est un message que me délivre l’univers voire l’expression de ma propre intuition. C’est un moment de méditation que je m’offre aussi. Je prépare ma table, ma bougie, mes jeux de cartes, j’entame une petite prière, fais le vide dans ma tête, accompagné bien sûr d’une petite musique apaisante. C’est un moment où j’essaye de m’ouvrir aux énergies qui m’entourent. J’ai par ailleurs remarqué, que beaucoup de personnes ont peur du tarot. Sans doute parce que le résultat est bien souvent imprévisible et par peur d’avoir un mauvais tirage. Mais pour moi ça n’est pas le cas. Comme je le disais précisément, le tarot pour moi délivre un message sur un instant T et peut donner des pistes pour un futur non inéluctable. En fonction de votre interprétation, c’est à vous de voir si vous préférez le suivre ou non, faire des réajustements ou non, y croire ou ne pas y croire. Chacun est libre de le lire comme il veut. Ce que j’aime notamment quand je lis les cartes, c’est le mouvement que font mes mains et le fait de pouvoir toucher. En effet, j’apporte une grande importance au toucher. 

Le toucher est très important chez moi. Ma peau étant plutôt sensible, la moindre texture peut m’être extrêmement désagréable ou au contraire douce et voluptueuse. Pour vous donner un exemple, j’aime énormément les matières satinées, qui pour le coup glissent sur ma peau et ne créent par un frottement sec quasi insupportable. Concernant la spiritualité, quand je vous parle de toucher, je parle bien entendu d’une connexion. C’est plutôt étrange mais j’aime toucher les choses comme pour me connecter avec elle. J’aime poser ma main sur un arbre et la laisser en tentant de me concentrer sur son énergie. J’aime effleurer du bout des doigts une petite fleur, comme pour en saisir sa délicatesse et bien entendu, j’aime manipuler les cartes. Le toucher pour moi me permet de ressentir une énergie et de la faire circuler ou de tenter d’insuffler la mienne. J’aime sentir le vent sur mon visage, les rayons chauds du soleil. Une communication se fait entre moi et l’univers via le toucher. Je vous image : “oh la mais ça se passe comment quand David sort s’ il a besoin de tout toucher”. alors je vous rassure, je ne balade pas les mains grandes ouvertes tout le temps, Mais quand je me balade en forêt et que je suis seul, oui je touche aux arbres pour nouer un lien avec la nature. Et puis il y a aussi le mouvement. J’aime danser. Généralement quand j’écoute de la musique, je reste rarement sans bouger. Il faut que je chantonne et que je danse. A travers la danse, j’exprime quelque chose. Mon amour pour la musique en premier lieu, mais aussi les émotions que le morceau m’évoque. Sans prendre forcément de cours, ou suivre une chorégraphie, je laisse mon corps bouger comme il en a envie et peu importe le regard des autres. Je ne vous raconte pas le temps que ça me prend de faire le ménage… Je danse et je chante sur chaque musique que j’écoute haha. Mais ça fait un bien fou ! 

Il existe bien d’autres manières d’exprimer sa spiritualité. Vous avez remarqué mes images ? Elles peuvent paraître bien souvent mystérieuses, mais j’essaye d’y mettre une partie de mon esprit. Certains vont vouloir exprimer leur spiritualité à travers l’art ou une activité créative. La peinture, la musique, la danse, le théâtre… Il existe tant de manières de faire, comme il existe de singularités. Comme je le disais en intro, tant que vous ne forcez et ne faites de mal à personne, laissez jaillir de votre esprit vos croyances (non limitantes bien sur), partager avec bienveillance et vous serez surpris des connections qui peuvent se faire.  

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.